img_top_index Labo'Life

FAQ sur la Micro-Immunothérapie

Pourquoi mon médecin prescrit-il de la Micro-Immunothérapie ?

Pour plusieurs raisons. La première pour améliorer l’état général. La Micro-Immunothérapie aide l’organisme à retrouver son potentiel de combat. Deuxième raison: pour aider à mieux supporter un traitement classique (chimiothérapie par exemple). Car le traitement de Micro-Immunothérapie n’est pas un traitement de substitution mais un traitement de complément ! Enfin, les formules spécifiques de Micro-Immunothérapie possèdent leur propre action sur les cellules visées.

Quelles sont les principales applications de cette thérapie ?

Le principe général de la Micro-Immunothérapie consiste à aider le système immunitaire. Cette thérapie permet à notre système de défense de retrouver son mode de fonctionnement. Le traitement de Micro-Immunothérapie est prescrit à chaque fois que l’on suspecte un trouble du système immunitaire. Ce qui est le cas pour la majeure partie des pathologies. La thérapie trouve deux champs d’applications : en cas de maladies aiguës et en cas de maladies chroniques. En somme, les applications de la Micro-Immunothérapie sont très larges. 

Quels sont les résultats de la Micro-Immunothérapie ?

Le but recherché par la Micro-Immunothérapie est de remettre le système immunitaire sur les « bons rails ». Le traitement redonne au système de défense de l’organisme tout son potentiel d’action.

Quel est l’objectif du Typage Lymphocytaire, de la Sérologie et du Profil Protéique ?

Dans les cas plus complexes comme les infections chroniques, maladies auto-immunes, inflammations chroniques, etc., pour faire une bonne application de la Micro-Immunothérapie il est nécessaire pour le médecin de bien connaître le système immunitaire du patient. Dans ce but le médecin fait appel à des outils d’analyses biologiques comme le typage lymphocytaire, la sérologie et le profil protéique.

Le typage lymphocytaire permet d’apprécier, de façon non spécifique, la situation dans laquelle se trouve le système immunitaire du patient, à un instant donné, en fonction d’un état clinique donné. Il apporte une aide efficace au diagnostic et au suivi de l’évolution sous traitement.

La sérologie permet au médecin de mettre en évidence des cicatrices biologiques infectieuses et par conséquent de déterminer les facteurs déclenchants ou aggravants d’une pathologie.

Le profil protéique permet d’évaluer l’état inflammatoire du patient, d’approcher l’immunité humorale ainsi que son état nutritionnel à un instant donné, et pour une pathologie donnée.

Quelles pathologies peuvent être traitées avec la Micro-Immunothérapie sans bilan immunitaire préliminaire ?

Certaines pathologies peuvent être prises en charge en Micro-Immunothérapie sans bilan immunitaire de première intention (sous réserve du diagnostic). Par exemple les pathologies liées :

D‘autres pathologies comme les infections chroniques, les hépatites B, C, B+D, les maladies auto-immunes, les inflammations chroniques, les troubles chroniques (liés à l‘EBV, CMV, TOXO), le syndrome de fatigue chronique, etc, nécessitent un bilan immunitaire préalable.

Je cherche un médecin qui pratique la MI près de chez moi, à qui dois-je m’adresser ?

Pour trouver un médecin qui pratique la Micro-Immunothérapie près de chez vous, vous pouvez contacter l’Institut 3IDI qui forme les médecins désireux de pratiquer la MI.
Ils sont les plus compétents pour vous renseigner.

Vous trouverez les coordonnées correspondant à votre pays sur le site : www.3idi.org